• Gilets jaunes : Macron espère encore un "big bang"

    Gilets jaunes : Macron espère encore un "big bang"

      23h45 , le 12 janvier 2019, modifié à 00h38 , le 12 janvier 2019
    • Par
    • David Revault d’Allonnes

    Emmanuel Macron, à terme, entend offrir un débouché politique au grand débat qui s'ouvre… et changer son équipe.

    Emmanuel Macron écrivait ce week-end sa lettre aux Français.

    Emmanuel Macron écrivait ce week-end sa lettre aux Français. (Reuters)
     
     

    À la fois une course contre la montre et un exercice d'équilibriste à plus long terme. Toujours englué dans la crise des Gilets jaunesEmmanuel Macron joue gros dans les jours qui viennent. Mais pas seulement. Au-delà d'une mobilisation qui persiste et des difficultés d'organisation du grand débat qu'il a promis le 10 décembre dernier, aggravées par le retrait de Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), le chef de l'État doit retrouver rapidement de l'oxygène pour s'extraire de cette mauvaise passe, mais aussi commencer un long travail de reconstruction de son image.

    Lire aussi - Grand débat de Macron : les ministres sont divisés

    Ce week-end, il mettait la dernière main à sa lettre aux ­Français, qui devrait être diffusée dimanche par voie de presse et via les ­réseaux sociaux. [...] Sur le départ de l'Élysée, Sylvain Fort, plume - et responsable de la communication - du Président, s'est chargé de rédiger une première mouture de la missive, sur la base de nombreuses notes de ministres et de conseillers. Mais c'est le chef de l'Etat qui rédigera bien sûr la version finale. Pour l'essentiel, il s'agira d'une invite à participer à la consultation [...]

    Macron veut renouveler son équipe en "profondeur"

    Mais pour Macron, la perspective du changement va au-delà. "On est en train de vivre une sorte de big bang, diagnostique un conseiller. Le maître mot du moment, c'est le ­dépassement." Et d'abord, par rapport à l'équipe qui l'entoure depuis la conquête du pouvoir. "Le système doit s'ouvrir davantage", estime cette source. Après le départ de l'Élysée, cette semaine, du conseiller politique Stéphane Séjourné, qui s'est installé dans son bureau de directeur de la campagne européenne de LREM, et en attendant celui, annoncé, de Sylvain Fort, d'autres devraient suivre. "Il faut renouveler l'équipe en profondeur", a récemment glissé Macron en privé.

    Outre plusieurs conseillers techniques, le chef de la cellule diplomatique, Philippe Étienne, donné partant pour l'ambassade de France à Washington cet été, ainsi que le directeur de cabinet, Patrick Strzoda, "qui a le corps criblé de balles depuis l'affaire Benalla", selon un habitué du Château, pourraient céder leur place. Tout comme Ismaël Emelien, le jeune conseiller spécial...

    « Chantal Jouanno touchera 14 700 Euros mensuels en 2019les Français sont ils hypocrites & caméléons »
    Partager via Gmail