• La propagande de Daech vise de plus en plus des jeunes femmes, s'alarme Europol

    Par LEXPRESS.fr avec AFP ,
     

    Des jeunes femmes nées autour des années 2000. Ce sont elles qui sont désormais la cible de la propagande du groupe État islamique (EI), selon Europol.

    Des jeunes femmes nées autour des années 2000. Ce sont elles qui sont désormais la cible de la propagande du groupe État islamique (EI), selon Europol.

     

    REUTERS/Khaled Abdullah

    Daech, à la recherche de recrues après la chute en mars de son dernier bastion, essaie de cibler les jeunes femmes de 16 à 25 ans.

    Des jeunes femmes nées autour des années 2000. Ce sont elles, désormais, la cible de la propagande du groupe État islamique (EI), selon Europol.  

    L'agence européenne de coopération entre les polices criminelles, basée à La Haye, a dressé vendredi, lors de la publication d'un rapport, un portrait-robot des femmes visées par la communication du groupe État islamique, à la recherche de recrues après la chute en mars de son dernier bastion. "Nous parlons en particulier de millénaires", a déclaré Manuel Navarette, directeur du Centre européen de lutte contre le terrorisme (ECTC, selon son acronyme en anglais) d'Europol. 

     

    LIRE AUSSI >> Les secrets des "veuves noires" de Daech 

    "La propagande de l'EI est axée sur les femmes âgées de 16 à 25 ans, un groupe plus vulnérable à ces activités et qui ont accès aux réseaux sociaux. L'État islamique s'est adapté à la nouvelle cible", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. 

     

    Très présent sur internet et sur les réseaux sociaux, l'EI cible particulièrement les jeunes femmes. Au fil des années, celles-ci ont obtenu au sein du groupe un rôle bien plus "offensif" que "défensif", comme cela était davantage le cas dans les groupes djihadistes avant l'apparition de l'EI. 

    "Un rôle différent" pour les femmes

    Les femmes ont obtenu un rôle bien plus actif, tout en gardant la responsabilité de la tenue du foyer, de la garde des enfants et du bien-être des époux, indique le rapport. 

    Lorsque l'EI a commencé à perdre du terrain, l'organisation "a commencé à demander aux femmes de prendre un rôle différent, d'assister en tant que médecin ou d'une manière différente, pas seulement en tant que femme au foyer traditionnelle", a expliqué Manuel Navarette. À la suite de la chute en mars du "califat" de l'EI, le groupe est resté actif dans plusieurs pays du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie, et continue d'être présent sur internet. 

    LIRE AUSSI >> La femme du djihadiste Peter Cherif mise en examen 

    "L'inquiétude est que cette implication accrue des femmes puisse ouvrir la voie à des changements potentiellement majeurs", souligne le rapport d'Europol, notant une hausse notamment en France et au Royaume-Uni des arrestations de femmes "liées à des activités de terrorisme". 

     

    La communauté internationale est confrontée au casse-tête du rapatriement de quelque 4000 femmes et 8000 enfants de combattants capturés ou tués en Syrie et en Irak. 

    Partager via Gmail

  • Le fabuleux coup de filet de la cyberdouane contre un réseau français du «dark Web»

    Le fabuleux coup de filet de la cyberdouane contre un réseau français du «dark Web»

    • .

    INFO LE FIGARO - Le French Deep Web-Market, une immense plateforme du dark Web francophone sur laquelle il était possible d’acheter stupéfiants, armes, et faux papiers, a été démantelé mercredi. Trois personnes ont été placées en garde à vue après une opération d’ampleur dans toute la France.

    Le «dark Web» est devenu l’une des priorités des douanes françaises. Sur cet univers souterrain, constitué de milliers de pages non indexées par les moteurs de recherche, les trafiquants de toutes sortes pullulent. Les spécialistes du genre ont coutume de dire que l’on peut «tout trouver» sur cet espace que l’on appelle également «Web profond», ou «deep Web». Besoin d’un tueur à gage? D’une nouvelle identité? De drogues en tout genre? Sur le «dark Web», rien n’est contrôlé, et les arnaques sont nombreuses. Toutefois, quelques sites font figure de référence en matière de «fiabilité»: c’est le cas du French Deep Web-Market (FDW-M). Il était possible d’y acheter notamment des stupéfiants, des armes, et des faux papiers.

    » LIRE AUSSI - Cybercriminalité: plongée avec les gendarmes au cœur du «dark Web»

    Début juin, ce marché noir, considéré comme «l’une des principales plateformes du dark Web francophone», comptait environ 5800 utilisateurs, dont plus de 700 vendeurs. Repéré depuis le ...

    Partager via Gmail

  • Une journée dans la mécanique infernale du droit d’asile

    Une journée dans la mécanique infernale du droit d’asile

    • .

    REPORTAGE - Plus grosse juridiction administrative de France, la Cour nationale du droit d’asile statue sur les cas de réfugiés dont la demande a été rejetée. En quête permanente d’efficacité face à des flux en hausse constante, les magistrats exploitent toute la palette procédurale.

    Montreuil

    «Vous avez bien fait deux déclarations différentes?» La question du juge ébranle un peu la défense d’Ebele. L’interprète traduit. La quadragénaire nigériane rentre les épaules et répond, en anglais, dans un sanglot: «Je ne me souviens plus.»

    Ebele est une «mama». Une prostituée africaine devenue proxénète pour faire rembourser par d’autres la dette qui la lie à un réseau. Elle dit avoir prêté serment à ceux qui la tiennent lors de la cérémonie du «juju», ce rituel vaudou qui lui attirera malheur et infortune si elle brise le pacte scellé. Elle prétend devoir encore 15.000 euros à ses tourmenteurs sur les 50.000 euros qu’ils ont exigés d’elle pour la faire venir en 2007 en Europe. «C’est une victime, assure l’un de ses avocats. Elle est l’écran aux vrais bourreaux qui sont généralement des hommes.»

    Partager via Gmail




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique