• Libournais : il conduisait sous méthamphétamine, cocaïne et opiacé

     

    L'affaire a été jugée vendredi par le tribunal correctionnel de Libourne

    "SUD OUEST"

    Le 4 juin dernier, un poids lourd était entré en collision avec un ensemble routier chargé d’un tracteur sur l’A89, aux Billaux. Aucun blessé grave n’avait été à déplorer. Les tests salivaires montreront toutefois que le chauffeur livreur de 31 ans conduisait sous l’emprise d’une conjugaison de trois substances dangereuses différentes : de la cocaïne, des méthamphétamines et opiacés.

    Un cocktail qui aurait pu engendrer un accident catastrophique pour ce récidiviste aux multiples antécédents judiciaires, salarié dans une société basée à Mazères. Il avouera que les stupéfiants ont été consommés la veille lors d’un festival alors qu’il devait assurer une livraison le lendemain matin à 8 heures.

     

    Vendredi, le tribunal correctionnel de Libourne l’a condamné à trois mois de prison avec sursis, assortis d’une mise à l’épreuve avec obligation de suivre des soins de sevrage.

    Un homme de 31 ans a été condamné vendredi pour conduite sous l’empire de stupéfiants par le tribunal correctionnel de Libourne après avoir eu un accident sans gravité en juin dernier aux Billaux

    « L'arrogance & le méprisNouvelle provocation de Macron avant l’acte IX des Gilets jaunes : « Beaucoup trop » de Français n’ont pas le « sens de l’effort » »
    Partager via Gmail