• Macron : La Grande Imposture

     

    Macron : La Grande Imposture. Sous le fallacieux prétexte de sauver le planète, il sacrifie le pouvoir d’achat des Français

    J'ai rarement vu un gouvernement prendre autant les français pour des demeurés.

    Le peuple parle de fin du mois, on leur répond fin du monde. Si vous n'acceptez pas de vous faire saigner à blanc, irresponsables égocentriques que vous êtes, au nom de la transition énergétique, c'est que vous n'aimez pas vos enfants et que vous ne voulez pas sauver la planète.

    Rhétorique mensongère, indigne et méprisante.

     

    Imposture de la transition écologique.

    La France est un des meilleurs élèves dans le monde dans la lutte contre le réchauffement climatique.

    C'est malheureusement un des seuls domaines où nous soyons en tête.

    Mais la France pèse peanuts dans cette lutte. Nous ne sommes qu'un grain de sable dans le sablier de la pollution.

     

     

    L'INDUSTRIE ET CHAUFFAGE, SECTEURS LES PLUS POLLUANTS EN FRANCE

    « Selon le rapport d'avril 2013 du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), les principaux secteurs émetteurs de PM10 (particules d'un diamètre inférieur à 10 micromètres) sont la transformation d'énergie par l'industrie (31 %), la combustion de bois pour chauffer les habitations (30 %) et l'agriculture avec l'utilisation d'engrais (20 %) devant le trafic routier (15 %). »

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/17/quelle-est-la-responsabilite-de-la-voiture-dans-la-pollution-de-l-air_4384198_3244.html

     

    La colère des gilets jaunes, vient du fait que les sacrifices demandés sont inutiles, mal répartis, ou servent d’autres intérêts que ceux qui leur sont expliqués.

     

    La transition concernant les carburants aurait pu se faire dans le temps et en douceur. Des mesures d'accompagnement incitatives et non coercitives auraient amené au remplacement du diesel, avec les mêmes méthodes qui l'ont imposé.

    Une part importante de cette imposition ne va même pas à l'écologie, ce n'est qu'un moyen de compenser par l'impôt sur les plus pauvres une gestion économique désastreuse. Après 18 mois de Macronisme, rien ne s'est amélioré. La France est le mauvais élève de l’U.E

     

    -Taux de croissance en berne 1,7%

    -Chômage 9,11%, moyenne de l’U. E 6,8%, plusieurs pays sont au plein emploi

    -Le pouvoir d'achat , souci N°1 des français est en berne, les salaires en général et les retraites sont bloquées alors que l'inflation est de 2,4%.

     

    -Pas de coup de pouce au SMIC, alors que les profits des plus riches montent en flèche.

     

    -Taux d'épargne en baisse.

     

    L'annonce d'augmentations tous azimuts début 2019 a mis le feu aux poudres.

     

    Imposture du maintien de l'ordre.

    Les syndicats de police sont unanimes, on aurait pu empêcher en grande partie les violences et dégradations.

    Les casseurs sont connus et identifiés par les renseignements généraux

     

    Dans un premier temps, Il aurait fallu une assignation à domicile de ces extrémistes de droite et de gauche violents pendant ces manifestations comme cela a été fait en Angleterre pour éloigner les Hooligans des stades de football.

    Tous ceux qui ont le visage masqué devraient être appréhendés et fouillés dès leur arrivée.

     

    En même temps comme il aime à le dire, il aurait fallu dissoudre ces groupes d'extrême droite et d'extrême gauche, qui n'ont pas à avoir de représentation dans une démocratie.

     

    Mais on peut penser que ces images de violences servent le gouvernement pour décrédibiliser le mouvement des gilets jaunes, et diminuer le soutien de la population afin de ne rien changer au racket fiscal prévu.

     

    Ce qui est inquiétant c'est que ce président qu'on dit d'une grande intelligence ne se soit pas rendu compte que les conditions de son élection ne l'autorisent pas à prendre toutes les mesures qu'il désire pour son projet mondialiste sans tenir compte des dégâts sociaux et de la colère de ceux qui n'arrivent pas à boucler les fins de mois et de celle des classes moyennes qui se sentent déclassées.

     

    Le système électoral fait qu'en France, l'assemblée nationale n'est en rien le reflet de la réalité de la population et ne la représente pas.

    Au premier tour, de l'élection présidentielle,

    Macron avait obtenu 24,01% des voix, Le FN 21,30% et la France insoumise, 19,58%.

    Au second tour il était sur d'être élu, mais malgré les votes par défaut, malgré la pitoyable prestation de Marine Le Pen, il n'obtient que 66% des voix, loin du score de Chirac contre J.M. Le PEN.

     

    Mais à l'assemblée, ce système pervers lui donne la majorité absolue alors qu'un système juste comme le proportionnelle l'obligerait à des compromis et lui éviterait cette ivresse du pouvoir absolu, n'ayant face à lui ni opposition pouvant se faire entendre ni corps intermédiaires audibles. L’illusion du pouvoir absolu.

     

     

    Aujourd'hui Macron se retrouve avec 25% de Français qui le soutiennent c'est à dire avec les voix qu'il avait au premier tour.

     

    Seulement le système électoral très particulier fait qu'il a 360 députés et la France insoumise et le Front national qui a eux deux ont plus de 40% des voix ont respectivement 17 députés , et 8 députés, ce qui est une anomalie.

    Cette anomalie a fait croire à Macron qu'il pouvait tout se permettre, et qu'il pouvait imposer au peuple toutes les mesures, même les plus contestables et qui sont de plus en plus fortement contestées.

    Ses cadeaux successifs aux plus riches devaient selon lui amener le ruissellement vers les plus pauvres, mais ce ruissellement a été un ruissellement de taxes et d'impôts.

     

    Ce système représentatif faussé qui est à la limite de la démocratie doit pour être acceptable, être accompagné de respirations démocratiques, de référendums ou de votations comme en Suisse, pour que le peuple ne se sente pas exclu de toutes les décisions.

     

    Macron vient de faire un geste, qui aurait été suffisant il y a trois semaines, mais au fil des jours, en réaction au mépris, le cahier de doléances s'est étoffé, et l'augmentation du pouvoir d'achat est devenue une revendication impérative et immédiate.

     

    En réalité, pas d'aggravation du pouvoir d'achat,

    mais pas d'augmentation du pouvoir d'achat.

     

    Erreur encore énorme de Macron, trop tard et pas assez.

     

    Un coup de pouce au smic est indispensable.

    Le mouvement ne devrait pas se calmer.

     

    Dernière nouvelle qui donne raison aux revendications.

    La France est devenue N°1 mondial des pays où l'on paye le plus d'impôts.

     

     

    Si Macron ne se rend pas compte de ces réalités, si il ne prend pas des mesures immédiates pour augmenter le pouvoir d'achat d'ici samedi pour calmer la colère, si il ne met pas en place une concertation pour une participation populaire, et si il persiste à croire que ses 361 députés lui permettent de voter tout et n'importe quoi, et sont la garantie de son bon vouloir, alors, nous irons rapidement et inéluctablement vers le chaos.

     

    « Les « gilets jaunes » vont-ils prendre … une veste ?Français ; ne détruisez pas votre pays ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It