•  

     Noisy Jelly ", un projet de 2013 des deux designers, permet de produire une variété de sons par simple toucher d'objets conçus en gelée alimentaire

    © STUDIO PINAFFO PLUVINAGE
     

    C’est dans l’espace réhabilité de l’ancienne prison de la ville, aujourd’hui dédié aux accrochages temporaires du musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux, que la directrice de l’institution, Constance Rubini, a invité Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage.

    Ce duo de jeunes designers, diplômés de l’ENSCI (respectivement en 2015 et 2013), échafaude…

     

    Le musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux convie Marion Pinaffo, Raphaël Pluvinage et leurs créations inspirées des technologies du quotidien

     

    Publié le 14/12/2018 à 21h09 par Anna Maisonneuve.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Free Mobile est arrivé bien après ses concurrents sur le marché des télécoms. Pour compenser, l’opérateur a signé un accord avec Orange France afin de pouvoir utiliser son réseau, en échange d’espèces sonnantes et trébuchantes. Cette collaboration ne s’est pas faite sans heurts, mais elle est de toute manière vouée à prendre fin dans les années à venir.

    L’accord passé entre les deux firmes se terminera en effet en 2020. Le trublion des télécoms doit donc continuer à déployer de nouvelles antennes afin de couvrir l’intégralité du territoire.

    Bridage Free Mobile

    Free Mobile a encore bridé ses débits.

    En attendant et conformément aux recommandations de l’ARCEP, Free Mobile a choisi de brider les débits de ses abonnés en itinérance afin de réduire le coût du contrat passé avec Orange France.

    Free Mobile a bridé une nouvelle fois ses débits le 1er janvier

    Afin de ne pas froisser ses clients, l’entreprise a opté pour une solution graduelle et cette baisse des débits se fera ainsi en plusieurs phases.

    La première a eu lieu en septembre dernier. Depuis cette date, les débits sont limités à 5 Mbit/s en réception et à 448 kb/s lorsque l’abonné est connecté à des antennes appartenant à l’opérateur historique. Cette baisse a été assez violente d’ailleurs puisque ces mêmes débits étaient initialement limités à 21 Mb/s en réception et à 11,5 Mb/s en émission.

    La seconde phase a été amorcée le 1er janvier et elle ne fait pas non plus dans la dentelle. Depuis le début de la semaine, les débits en itinérance sont en effet limités à 1 Mb/s en réception et à 383 kb/s en émission.

    Dans les faits, cela ne devrait pas changer grand-chose pour les abonnés. Il s’agit en effet de débits théoriques et Free Mobile n’a jamais permis à ses abonnés de profiter des débits maximums autorisés par son contrat.

    La troisième phase est prévue pour 2019

    En outre, l’opérateur a massivement investi ces derniers mois afin d’améliorer son infrastructure et, par extension, sa couverture réseau. D’après les derniers chiffres en date, il couvrirait à présent 84,5 % de la population en 3G et 68,3 % en 4G.

    La bonne nouvelle, c’est que la troisième phase n’interviendra pas tout de suite. Elle est en effet planifiée pour 2019. Cette fois, en revanche, les débits s’écrouleront littéralement et ils ne dépasseront ainsi pas les 768 kb/s en réception et les 383 kb/s en émission. La quatrième et dernière phase aura lieu en 2020 et elle verra les débits montants et descendants passer à 383 kb/s des deux côtés.

    En attendant, si vous envisagez de passer prochainement chez Free Mobile, alors il est sans doute préférable de commencer par vous reporter à cette carte pour savoir si l’endroit où vous vivez est couvert par le réseau de l’opérateur. Si ce n’est pas le cas, il sera clairement préférable de partir chez la concurrence… ou de déménager.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Test de débit / SpeedTest ADSL, câble et fibre optique

    Test de débit mis à jour le 19/02/2016 - Page mise à jour le 19/02/2016
    Ce test va vous permettre de tester la vitesse (bande passante ou speedtest en anglais) de votre connexion Internet (ADSLADSL 2+câble ou fibre optique). Le test va effectuer trois mesures :
    1. Le temps de réponse de votre connexion (ping).
    2. Le débit (ou bande passante) Internet descendant de votre connexion (download).
    3. Le débit (ou bande passante) Internet montant de votre connexion (upload).
    Pour plus d’informations sur l’interprétation des résultats, rendez-vous en bas de cette page.

    Votre FAI : Opera Software AS
    Débit descendant : 7145 kbps (872.2 Kio/s) - Débit montant : 722 kbps (88.1 Kio/s) - Ping : 72 ms
    Testé sur http://www.degrouptest.com/test-debit.php - 27/11/2018 à 10:43:56 - Test n°389861434
    Wahou ! Votre connexion est l’une des plus rapides de France
    D’autres opérateurs peuvent très certainement vous fournir autant de débit pour moins cher. Faites-vous rappeler par un conseiller !
    publicité
    publicité

    Comment interpréter les résultats du test de débit ?

    Le test de débit va effectuer des mesures sur votre connexion à Internet. Ce test fonctionne avec tous types de connexion : ADSL, ADSL 2+, câble, fibre optique et Internet mobile en 3G/4G. Dans un premier temps, celui-ci va mesurer le temps de réponse (communément appelé « ping »). Le « ping » vous indique le temps nécessaire à un petit paquet de données pour effectuer un aller-retour entre votre ordinateur et notre serveur de test de débit. Plus le résultat est faible, plus votre connexion est réactive. Pour les jeux multijoueurs en ligne, il est recommandé d’avoir un ping inférieur à 60 ms. Une connexion ADSL permet généralement un ping entre 30 et 80 ms.
    0 ms30 ms60 ms100 ms200 ms300 ms
    Excellent Très bon Bon Moyen Médiocre Mauvais
    Ensuite, le test va effectuer une mesure de votre débit (ou bande passante) descendant(e), c'est-à-dire de la quantité de données que vous pouvez recevoir en une seconde. Pour cela, l’application va télécharger un fichier de données et calculer la vitesse de réception de celui-ci. Plus la mesure est élevée, meilleure est la vitesse de votre connexion. Voici les débits descendant possibles en fonction du type de connexion Internet (ADSLADSL 2+câblefibre optique). 1 Mbps = 1000 kbps
    512 kbps8 Mbps20 Mbps50 Mbps500 Mbps
    Bas débit Débit ADSL ADSL2+ VDSL2 Fibre optique ou câble
    Enfin, le test va effectuer une mesure de votre débit (ou bande passante) montant(e), c'est-à-dire de la quantité de données que vous pouvez envoyer en une seconde. Pour cela, l’application va télécharger un fichier de données et calculer la vitesse d’émission de celui-ci. Plus la mesure est élevée, meilleure est la vitesse de votre connexion. Voici les débits montant possibles en fonction du type de connexion Internet (ADSLADSL 2+câblefibre optique). 1 Mbps = 1000 kbps
    128 kbps800 kbps10 Mbps50 Mbps200 Mbps
    Bas débit Débit ADSL ou ADSL2+ VDSL2 Câble Fibre optique

    Débit IP ou débit ATM ?

    Le débit mesuré par le test est le débit utile réel de votre connexion, ce qui correspond au débit IP.

    Le débit ATM est le débit nécessaire à la transmission des données. Prenons un exemple : pour transmettre une image, votre connexion va transmettre les pixels de l'image mais va aussi générer des codes de vérification et, en cas d'erreur de transmission, elle va renvoyer certains paquets. La quantité de données transférées est donc plus importante que la simple taille de l'image. En moyenne, pour l'ADSL ou l'ADSL 2+, les données utiles représentent 80% des données totales à transférer, les 20% restant étant dédiés au contrôle et à la correction d'erreurs. Ainsi, pour une bande passante ATM de 20 Mbps, on a une bande passante IP d'environ 16 Mbps, l'écart de 4 Mbps est utilisé pour les données de contôle.

    Pour résumer :
    • Le débit ATM est le débit total nécessaire à la transmission des données.
    • Le débit IP est le débit de transmission des données utiles.

     

    Petit rappel des unités utilisées

    Les « bits » :
    Les débits sont exprimés en « bits par seconde » car l’information utile transmise est binaire, elle est constituée de « 1 » et de « 0 ». Un « bit » représente un « 1 » ou un « 0 ».
    Les « octets » :
    Un « octet » est un ensemble de huit « bits » consécutifs. 1 octet = 8 bits.
    Les multiples :
    Traditionnellement, lorsqu'ils sont appliqués aux octets ou aux bits, les préfixes « kilo », « méga », 
    « giga », etc., ne représentent pas un multiple de 1 000, mais un multiple de 210 = 1 024. Cependant cette tradition viole les normes en vigueur pour les autres unités, y compris le bit. Une nouvelle norme a donc été créée pour noter les multiples de 210 = 1 024 : les « kibi », « mébi », « gibi », etc.
    On devrait donc normalement parler de connexions à « 20 Mébibits » par seconde pour l'ADSL 2+ et non « 20 Mégabits » par seconde.
    En anglais :
    Attention ! En anglais, les bits restent des « bits » mais les octets deviennent des « bytes ». Pour différencier ces deux unités, c'est la casse qui fait tout ! Les « bits » sont représentés par un « b » minuscule tandis que les « bytes » sont représentés par un « B » majuscule. Par exemple, « 8 ko = 64 kb » se traduit en anglais par « 8 kB = 64 kb ».

     

    En savoir plus sur le test de bande passante DegroupTest

    Encore un test de débit ADSL ?
    Non ! Vous trouverez de nombreux outils pour tester la vitesse de connexion ADSLADSL 2+ ou câble sur la toile, mais la quasi-totalité ne sont pas fiables. Le test que nous vous proposons est le fruit du travail de notre équipe de spécialistes. 

    Un test élaboré par des spécialistes du début à la fin !
    L'idée était de proposer un test fiable et performant, qui permette de mesurer la bande passante de toute connexion Internet, sans limite de débit. DegroupTest a développé son propre test de débit et a fait appel à de nombreux hébergeurs dont OVH, le n°1 de l'hébergement en France, ainsi qu'aux principaux opérateurs pour fournir une bande passante appropriée à un tel projet. 

    Un bug ? Une suggestion ?
    Si vous rencontrez un problème avec le test de débit, si vous avez une suggestion, des remarques, ou même si vous souhaitez simplement nous envoyer un message d'encouragement (oui, ils sont aussi les bienvenus !), c'est par ici : test.debit@degrouptest.com 

    Compatibilité
    Le test fonctionne sur tous les navigateurs. Tous les types de connexions sont supportés : bas débit, Re ADSL 512k, ADSL 512, ADSL 1024, ADSL 2048, ADSL Max, ADSL 2, ADSL 2+, Cable, FTTLA, FTTB, FTTH, SDSL, VDSL, etc. 
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique