• A compter de ce jeudi 21 févier, la compagnie ferroviaire Thalys ouvre les ventes de sa nouvelle liaison estivale entre Bordeaux et Bruxelles, à partir du 29 juin et jusqu'au 31 août 

    AFP/ERIC FEFERBERG
     
     

    C’était dans les tuyaux. Les réservations sont désormais ouvertes. A compter de ce jeudi 21 févier, la compagnie ferroviaire Thalys ouvre les ventes de sa nouvelle liaison estivale entre Bordeaux et Bruxelles, à partir du 29 juin et jusqu’au 31 août.

    Thalys Soleil, c’est son nom, annonce une liaison directe, le samedi, en quatre heures, pour des prix entre 40 et 75 euros sur le site Internet de Thalys, ou dans les gares SNCF.

     

    Aller : départ de Bordeaux Saint-Jean de à 13h46, arrivée à Bruxelles Midi à 17h50. Retour :départ de Bruxelles Midi à 08h20, arrivée à Bordeaux Saint-Jean à 12h31.

    Publié le 20/02/2019 à 10h40 par Sudouest.fr.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Ryanair porte à 32 le nombre de lignes desservant Bordeaux 

    AFP

    En septembre, Ryanair avait d’ores et déjà annoncé l’ouverture d’une base à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac d’ici le mois d’avril 2019. Ce mercredi, la compagnie aérienne irlandaise a annoncé l’ouverture de 23 nouvelles lignes, depuis Bordeaux, reliant 12 pays. 

    Au total, 32 lignes Ryanair desserviront la capitale girondine d’ici l’hiver 2019. Un nouvel avion sera également mis en service dans la base. La compagne dessert déjà depuis l’aéroport de Bordeaux Mérignac Londres, Bruxelles, Milan, Porto, Seville, Rome, Valence, Fès et Marrakech.

     

    Elle desservira, dès le mois d’avril 2019, Bari, Bologne, Cologne, Copenhague, Dublin, Cracovie, Lisbonne, Malaga, Manchester, Marseille, Nador, Nantes, Naples, Ouarazate, Tanger et Venise Trévise. Les lignes à destination de Budapest, Prague, Palerme, Oujda, Brest, Lille et Strasbourg ouvriront à partir de novembre 2019.

    Agrandissement du terminal Billy

    Il s’agit du plus important programme de vols d’hiver à Bordeaux, "qui apportera 1,4 million de clients par an", selon David O’brien, le directeur commercial de la compagnie. Ryanair est la première compagnie aérienne en Europe sur la couverture et le trafic. Elle détient, en France, 7% des parts de marchés.

    "C’est un tempo exceptionnel", s’est réjoui Pascal Personne, le directeur de l’aéroport Bordeaux Mérignac. Interrogé sur le futur du terminal Billi, destiné aux vols des compagnies low-cost, Pascal Personne a annoncé l’agrandissement du terminal de 10 000 m² d’ici à l’été 2021Les travaux commenceront fin 2019.

    Le terminal Billi est aujourd’hui occupé par Ryanair et par la compagnie britannique Easy Jet, qui dessert depuis Bordeaux 28 destinations. Le temps des travaux, une partie des embarquements des vols Ryanair se feront depuis le Hall A, occupé jusqu’à présent par Air France et Volotea.

     

    Publié le 20/02/2019 à 18h47. Mis à jour à 19h20 par Lysiane Larbani.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Le futur bac arrivera au port de Bègles. 

    PHOTO ARCHIVES PHILIPPE TARIS

     

    Personne ne s’y attendait, mais vendredi dernier, lors du conseil de Bordeaux Métropole, Alain Juppé a entériné le principe d’un bac pour relier les deux rives de la Garonne, entre Bouliac et Bègles.

    Répondant à une remarque du maire PS de Floirac Jean-Jacques Puyobrau sur le pont Simone-Veil, et aiguillonné par Dominique Alcala, maire Majorité d’Avenir de Bouliac, celui qui présidait pour une dernière fois le conseil de la Métropole a validé le principe d’une construction d’un ponton, en regard d’Auchan Bouliac, afin d’accueillir une navette fluviale.

     

    La nouvelle est reçue positivement par Clément Rossignol-Puech, maire écologiste de Bègles. « On en avait discuté en bureau, mais rien n’était fixé. C’est une bonne nouvelle, qui s’inscrit dans les aménagements nécessaires, liés au retard de livraison du nouveau pont. 

    Dès le mois de juin, la Métropole va donc expérimenter une navette fluviale gratuite, pour cyclistes et piétons. Elle répond à plusieurs nécessités : la fermeture de la piste cyclable sur le pont François-Mitterrand, le délai de livraison du pont Simone-Veil qui prévoit un aménagement pour les vélos et le tracé d’un chemin de Grande Randonnée, qui passera à terme par cet ouvrage.

    Pistes et randonnée

    « Le GR va être bouclé par ce bac. C’est une bonne nouvelle pour les habitants de la métropole et pour les touristes », estime Stéphan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux chargé du tourisme. « C’est aussi une étape pour l’aménagement de nouveaux pontons qui manquent tant à la ville », ajoute-t-il, évoquant la demande des croisiéristes de pouvoir marquer un arrêt avant le pont de pierre et le souhait d’Euratlantique de bénéficier aussi d’un accès au fleuve pour ses transports.

    Le ponton, fera l’objet d’un cofinancement auquel participeront l’État et la Région. Le chiffre de 100 000 euros est avancé et les services de Bordeaux Métropole pensent pouvoir livrer l’équipement à temps pour commencer l’expérimentation au printemps. La navette sera gratuite, et assurera plusieurs rotations par heure, pour une traversée d’une dizaine de minutes.

     

     

    Publié le 18/02/2019 à 8h25. Mis à jour à 8h34 par Étienne Millien.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique